Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Exploitation du réseau de transports publics

Contexte : une gestion de l’exploitation des transports publics à optimiser

Il est aujourd'hui primordial de faire de l'agglomération un territoire de mobilité durable (permettre à chacun de se déplacer facilement tout en polluant moins). L'agglomération doit donc pouvoir offrir à ses habitants un service public de qualité :

  • diversité et complémentarité de modes de déplacements performants (transports publics, covoiturage, vélo)
  • intermodalité facilitée
  • services à la mobilité

L'agglomération doit être en capacité d'investir dans la mobilité durable.

Or, le fonctionnement actuel du service de transports publics est coûteux comparé à d'autres services équivalents (même s'il est difficile de comparer des services de transports publics, chacun étant très lié au contexte local, certains paramètres sont comparables).

Ce contexte ne permet pas à l'agglomération d'avoir la force d'investissement nécessaire au développement du service à la mobilité.

Pour réduire le coût de gestion du service de transports publics, Nîmes Métropole a choisi dans un premier temps d'optimiser le réseau en définissant des niveaux de priorité des lignes en fonction des flux de déplacements.

Quelles sont les autres solutions pour dégager de l'investissement ?

  • augmenter les recettes commerciales en augmentant le nombre d'utilisateurs (c'est en rendant le réseau plus attractif qu'il sera possible d'atteindre cet objectif)
  • améliorer la productivité du réseau

Nîmes Métropole a décidé de mettre fin au contrat de Délégation de service public (DSP) d'exploitation du réseau de transports publics qu'elle a actuellement avec Kéolis car il était nécessaire d'intégrer l'extension sud du TCSP T1 et du T2 Diagonal dans le dispositif d'exploitation du réseau.

C'est pour Nîmes Métropole l'opportunité de revoir le dispositif d'exploitation des transports publics afin d'améliorer sa productivité.

Quel outil de gestion à privilégier ?

Une fois la décision prise d'arrêter le contrat de DSP actuel, se pose la question de la future gestion du réseau de transports publics.

Nîmes Métropole a conduit une réflexion sur les différents modes d'exploitation des transports publics. Il s'agissait d'étudier, en se basant sur le contexte local, si la DSP restait toujours le mode de gestion le plus favorable ou si un autre mode de gestion pourrait s'avérer plus efficient.

La conclusion de cette étude est en faveur du maintien d'une Délégation de service public (DSP).

Retrouvez le résultat de cette étude en téléchargement sur cette page.

Quels sont les avantages de la DSP ?

  • Liberté du Conseil communautaire de faire évoluer le service et fixer les tarifs
  • Expertise technique et savoir-faire de l'entreprise de transports spécialisée, gestionnaire de nombreux réseaux
  • Coûts de fonctionnement avantageux pour les entreprises gestionnaires de transports du fait de leur taille (énergie, télécom., contrôle technique, etc.)
  • Prise en charge par le délégataire d'une part des investissements avec intéressement à la productivité
  • Maîtrise des coûts négociés et arrêtés en début de contrat qui permet de limiter les risques financiers sur les coûts d'exploitation

C'est pourquoi Nîmes Métropole a décidé de relancer un appel d'offres début janvier 2019 pour mettre en place une nouvelle DSP pour une durée de 5 ans. C'est pour l'agglomération l'occasion de fixer dans la DSP des objectifs ambitieux mais réalistes visant à réduire le coût du service et permettant ainsi de dégager un budget investissement. Nîmes Métropole a par ailleurs décidé de renforcer le contrôle de la DSP, de gérer en direct les équipements, certains services à la mobilité (ex du vélo) ainsi que les contrats avec des sous-traitants pour favoriser la mise en concurrence.

Qu’en pensez-vous ?

Vous habitez ou travaillez sur le territoire de l'agglomération. Vous avez certainement un avis sur la mobilité et en particulier sur le réseau de transports publics. Pour vous, il y a des points positifs, des améliorations constatées et des aspects qui restent encore insatisfaisants. Vous êtes donc les personnes les plus légitimes pour nous apporter leur expertise en tant qu'usager. C'est aussi vous qui demain utiliserez le réseau de transports publics. Il s'agit de votre service public !

C'est pourquoi nous avons souhaité vous présenter notre démarche et vous apporter les éléments nécessaires à la compréhension de l'enjeu auquel Nîmes Métropole est confronté. Nous avons choisi l'outil de gestion du réseau (DSP). A vous de contribuer à la définition des priorités pour le réseau de transports publics.

Que pensez-vous des décisions prises par Nîmes Métropole ? Faites-nous savoir quelles seraient pour vous les priorités du réseau de transports publics : vitesse commerciale, fréquence, information voyageur, tarifs, connexions entre les lignes/réseaux/modes, etc. Nous les étudierons afin de pouvoir les intégrer dans le nouveau contrat.

N'hésitez pas à déposer un commentaire ci-dessous ou à nous contacter via la boîte contact présente sur cette page. Vous pouvez aussi nous poser des questions, nous y répondrons.

YTo2OntzOjY6ImZldXNlciI7aTowO3M6MzoicGlkIjtpOjE1Mjc7czozOiJjaWQiO3M6NDoiODEyNiI7czo0OiJjb25mIjthOjc6e3M6MTA6InN0b3JhZ2VQaWQiO2k6MTUyNjtzOjk6ImFkdmFuY2VkLiI7YTozOntzOjEwOiJkYXRlRm9ybWF0IjtzOjk6ImQtbS15IEg6aSI7czoxNjoiaW5pdGlhbFZpZXdzRGF0ZSI7czoxOiIwIjtzOjIxOiJzaG93Q291bnRDb21tZW50Vmlld3MiO2k6MDt9czoxMjoic3BhbVByb3RlY3QuIjthOjE6e3M6MTc6Im5vdGlmaWNhdGlvbkVtYWlsIjtzOjM1OiJleHBsb2l0YXRpb24tdHJwQG5pbWVzLW1ldHJvcG9sZS5mciI7fXM6ODoicmF0aW5ncy4iO2E6Mzp7czoxNjoicmF0aW5nSW1hZ2VXaWR0aCI7aToxOTtzOjE2OiJyZXZpZXdJbWFnZVdpZHRoIjtpOjI1O3M6ODoibW9kZXBsdXMiO3M6NDoiYXV0byI7fXM6NjoidGhlbWUuIjthOjEzOntzOjI2OiJib3htb2RlbFRleHRhcmVhTGluZUhlaWdodCI7aToxODtzOjI0OiJib3htb2RlbFRleHRhcmVhTmJyTGluZXMiO2k6MjtzOjE1OiJib3htb2RlbFNwYWNpbmciO2k6MTA7czoxODoiYm94bW9kZWxMaW5lSGVpZ2h0IjtpOjE4O3M6MTg6ImJveG1vZGVsTGFiZWxXaWR0aCI7aToxMzQ7czoyNjoiYm94bW9kZWxMYWJlbElucHV0UHJlc2VydmUiO2k6MDtzOjIyOiJib3htb2RlbElucHV0RmllbGRTaXplIjtpOjM1O3M6MjM6InNlbGVjdGVkQm94bW9kZWxrb29nbGVkIjtpOjE7czoxNzoic2hhcmVib3JkZXJDb2xvcjIiO3M6NjoiZTRlNWU3IjtzOjE3OiJzaGFyZWJvcmRlckNvbG9yMSI7czo2OiJhZGFlYWYiO3M6MTE6ImJvcmRlckNvbG9yIjtzOjY6ImQ4ZDhkOCI7czoyMToic2hhcmVDb3VudGJvcmRlckNvbG9yIjtzOjY6ImUzZTNlMyI7czoyMDoic2hhcmVCYWNrZ3JvdW5kQ29sb3IiO3M6NjoiZmZmZmZmIjt9czoxNDoiZGF0ZUZvcm1hdE1vZGUiO3M6NDoiZGF0ZSI7czoxMjoiUmVxdWlyZWRNYXJrIjtzOjE6IioiO31zOjQ6ImxhbmciO3M6MjoiZnIiO3M6MzoicmVmIjtzOjE1OiJ0dF9jb250ZW50XzgxMjYiO30%3DYTo0OntzOjQ6ImNvbmYiO2E6MzM6e3M6MTc6InVzZVdlYnBhZ2VQcmV2aWV3IjtzOjE6IjEiO3M6MjI6InVzZVdlYnBhZ2VWaWRlb1ByZXZpZXciO3M6MToiMSI7czoyMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdIZWlnaHQiO3M6MjoiNzAiO3M6MjA6Im1heENoYXJzUHJldmlld1RpdGxlIjtzOjI6IjcwIjtzOjMxOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld0Rlc2NyaXB0aW9uTGVuZ3RoIjtzOjM6IjE2MCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvbk1pbmltYWxMZW5ndGgiO3M6MjoiNjAiO3M6Mjc6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lUGFnZSI7czozOiIxODAiO3M6MzM6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lVGVtcEltYWdlcyI7czoyOiI2MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdDYWNoZUNsZWFyTWFudWFsIjtzOjE6IjAiO3M6Mjg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3TnVtYmVyT2ZJbWFnZXMiO3M6MjoiMTAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbmltYWxJbWFnZUZpbGVTaXplIjtzOjQ6IjE1MDAiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbkltYWdlU2l6ZSI7czoyOiI0MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWF4SW1hZ2VTaXplIjtzOjM6IjQ1MCI7czoyOToid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWluTG9nb1NpemUiO3M6MjoiMzAiO3M6MzE6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnMiO3M6MjoiNDAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnNGb3JMb2dvIjtzOjI6IjU1IjtzOjQwOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5NYXhIb3J6aXpvbnRhbFJlbGF0aW9uIjtzOjI6IjU7IjtzOjM3OiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5tYXh2ZXJ0aWNhbHJlbGF0aW9uIjtzOjE6IjMiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2NhbkxvZ29QYXR0ZXJucyI7czoxMDoibG9nbyxjcmdodCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuRXhjbHVkZUltYWdlUGF0dGVybnMiO3M6NTc6InBpeGVsdHJhbnMsc3BhY2VyLHlvdXR1YmUscmNsb2dvcyx3aGl0ZSx0cmFuc3BhLGJnX3RlYXNlciI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvblBvcnRpb25MZW5ndGgiO3M6MjoiNDAiO3M6MjU6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q3VybFRpbWVvdXQiO3M6NDoiNzAwMCI7czoxMjoidXNlUGljVXBsb2FkIjtzOjE6IjAiO3M6MTI6InVzZVBkZlVwbG9hZCI7czoxOiIxIjtzOjEzOiJwaWNVcGxvYWREaW1zIjtzOjM6IjEwMCI7czoxNjoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWCI7czozOiI4MDAiO3M6MTY6InBpY1VwbG9hZE1heERpbVkiO3M6MzoiOTAwIjtzOjIyOiJwaWNVcGxvYWRNYXhEaW1XZWJwYWdlIjtzOjM6IjQ3MCI7czoyMzoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWVdlYnBhZ2UiO3M6MzoiMzAwIjtzOjIwOiJwaWNVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIyNTAwIjtzOjIwOiJwZGZVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIzMDAwIjtzOjIwOiJ1c2VUb3BXZWJwYWdlUHJldmlldyI7czowOiIiO3M6MjQ6InRvcFdlYnBhZ2VQcmV2aWV3UGljdHVyZSI7aTowO31zOjExOiJhd2FpdGdvb2dsZSI7czozMjoiRW4gYXR0ZW50ZSBkZSByw6lwb25zZSBkZSBHb29nbGUiO3M6ODoidHh0aW1hZ2UiO3M6MTQ6ImltYWdlIHRyb3V2w6llIjtzOjk6InR4dGltYWdlcyI7czoxNjoiaW1hZ2VzIHRyb3V2w6llcyI7fQ%3D%3DYTowOnt9YTowOnt9YTo3OntzOjE2OiJjb21tZW50TGlzdEluZGV4IjthOjE6e3M6MTg6ImNpZHR0X2NvbnRlbnRfODEyNiI7YToxOntzOjEwOiJzdGFydEluZGV4IjtpOjM7fX1zOjE0OiJjb21tZW50c1BhZ2VJZCI7aToxNTI3O3M6MTY6ImNvbW1lbnRMaXN0Q291bnQiO3M6NDoiODEyNiI7czoxMjoiYWN0aXZlbGFuZ2lkIjtpOjA7czoxNzoiY29tbWVudExpc3RSZWNvcmQiO3M6MTU6InR0X2NvbnRlbnRfODEyNiI7czoxMjoiZmluZGFuY2hvcm9rIjtzOjE6IjAiO3M6MTI6Im5ld2NvbW1lbnRpZCI7Tjt9 YTo1OntzOjExOiJleHRlcm5hbFVpZCI7aToxNTI3O3M6MTI6InNob3dVaWRQYXJhbSI7czowOiIiO3M6MTY6ImZvcmVpZ25UYWJsZU5hbWUiO3M6NToicGFnZXMiO3M6NToid2hlcmUiO3M6MTYzOiJhcHByb3ZlZD0xIEFORCBwaWQ9MTUyNiBBTkQgdHhfdG9jdG9jX2NvbW1lbnRzX2NvbW1lbnRzLmRlbGV0ZWQ9MCBBTkQgdHhfdG9jdG9jX2NvbW1lbnRzX2NvbW1lbnRzLmhpZGRlbj0wIEFORCAoZXh0ZXJuYWxfcmVmX3VpZD0idHRfY29udGVudF84MTI2IikgQU5EIHBhcmVudHVpZD0wIjtzOjEwOiJ3aGVyZV9kcGNrIjtzOjkxOiJwaWQ9MTUyNiBBTkQgdHhfdG9jdG9jX2NvbW1lbnRzX2NvbW1lbnRzLmRlbGV0ZWQ9MCBBTkQgdHhfdG9jdG9jX2NvbW1lbnRzX2NvbW1lbnRzLmhpZGRlbj0wIjt9 YToyOntpOjA7czoxNDk6IjxpbWcgc3JjPSIvdHlwbzNjb25mL2V4dC90b2N0b2NfY29tbWVudHMvcmVzL2Nzcy90aGVtZXMva29vZ2xlL2ltZy9wcm9maWxlLnBuZyIgY2xhc3M9InR4LXRjLXVzZXJwaWMgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiICBpZD0idHgtdGMtY3RzLWltZy0iIC8%2BIjtpOjk5OTk5O3M6MTUxOiI8aW1nIHNyYz0iL3R5cG8zY29uZi9leHQvdG9jdG9jX2NvbW1lbnRzL3Jlcy9jc3MvdGhlbWVzL2tvb2dsZS9pbWcvcHJvZmlsZWYucG5nIiBjbGFzcz0idHgtdGMtdXNlcnBpY2YgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiICBpZD0idHgtdGMtY3RzLWltZy0iIC8%2BIjt9
3.3 (3 votes)
11 commentaires disponibles
S'il vous plaît confirmer
Non
Oui
Information
Ok
Chargement de l'aperçu ...
Chargement de l'aperçu ...
*: champ obligatoire
Votre commentaire sera une réponse sur le commentaire suivant :
***

Jacques Bernard - Bonjour, le rapport mode de gestion exploitation TP précise page 6 pour la ligne 32 : fréquence en HP et en HC 30 minutes. Cette fréquence n’est hélas pas respectée, fréquence qui redeviendrai par son respect acceptable pour les usages, alors que les
Montre plus ...
attentes actuelles de plus d’une heure sont insupportables

3 mois 3 semaines    
1529593497
Encore aucune évaluation.
Notre réponse à votre commentaire :Bonjour,
Afin de suivre de près le niveau de ponctualité des bus du réseau Tango, Nîmes Métropole s’est dotée il y a quelques mois d’un Système d’Aide à l’Exploitation (SAE). Ce système informe les conducteurs, en temps réel, de leur degré de ponctualité (avance ou retard) et leur permet de se réguler en fonction des aléas de circulation. En parallèle, il permet aussi à Nîmes Métropole de sanctionner l’exploitant transport lorsqu’il n’atteint pas les objectifs contractuels, à savoir lorsque le bus passe avec un retard de plus de 3 minutes, avec une avance de plus de 1 minute, ou lorsqu’il ne passe pas.

Dans le cadre de la future Délégation de Service Public de transport, les exigences de Nîmes Métropole sont accrues en matière de qualité de service, et les engagements pris par le futur exploitant sont renforcés. L’objectif est d’améliorer la fiabilité du réseau pour les voyageurs actuels mais aussi de le rendre plus attractif pour de nouveaux usagers.

Enfin, en cas de doute sur le passage d’un bus ou non, l’application Moov'it vous permet de savoir en temps réel le temps d’attente avant le prochain bus. Cette application est gratuite, et disponible sur les téléphones IOS et Androïd.
Vous pouvez également télécharger le guide d’utilisation de cette application à l’adresse suivante : http://www.tangobus.fr/upload/p..._MOOVIT_web.pdf
Chargement de l'aperçu ...
Chargement de l'aperçu ...
*: champ obligatoire
***

Jacques BERNARD - Bonjour,
le problème est la non adéquation entre le rapport mode de gestion exploitation TP et les guides horaires
Bien évidemment si nous devons nous contenter pour se déplacer d'un point à un autre sur la commune de Nîmes d'un bus par heure, voir
Montre plus ...
moins, la ponctualité est minimum nécessaire.
Vos applications ne présentent vraiment peu d’intérêt avec si peu de bus. Les bus non plus d'ailleurs dans ces conditions!

3 mois 2 semaines    
1530425537
Encore aucune évaluation.
Notre réponse à votre commentaire :Bonjour Monsieur,
En effet du fait de votre commentaire deux erreurs ont été identifiées dans les fréquences des lignes 32 et 41. Les corrections seront apportées prochainement.
Concernant la fréquence sur laquelle vous nous interpellez, sachez que celle-ci est adaptée au contexte du secteur desservi (éloignement, densité de population) et aux besoins identifiés. Nous nous basons sur un certain nombre d’études, telle que par exemple l’Enquête Ménage Déplacement de 2015. Cette enquête décennale dresse une photographie des déplacements quotidiens des habitants un jour de semaine. Elle nous permet de mieux appréhender les enjeux de mobilité et de mettre en place des politiques adaptées en matière de transports. Elle montre que 40 à 50% des déplacements réalisés sur l’Agglomération se font entre 9h00 et 16h. Le besoin est donc majoritairement aux heures de pointe (7h00-9h00 et 15h-19h). Pour exemple sur la fiche horaire de la ligne 32 vous noterez que 5 départs sont programmés entre 6h00 et 7h15.

Chargement de l'aperçu ...
Chargement de l'aperçu ...
*: champ obligatoire
***

Patrick DE CUYPERE - Patrick DE CUYPERE - Une des améliorations possibles serait que les passages de bus respectent les horaires affichés. Il est très désagréable de s'apercevoir qu'un bus est passé avec de l'avance quand nous, usager, nous sommes arranger pour être présent
Montre plus ...
à l'heure affichée.

D'autre part, en raison de l’augmentation de la circulation et des embouteillages, ne faudrait-il pas envisager la mise en place d'une ligne de "ceinture" reprenant la RN106 et la traversée Milhaud - Route d'Avignon sans passer par la gare. Aujourd'hui, les zones de bureaux et d'activités sont concentrées le long de l'autoroute avec des dessertes de transport en commun passant exclusivement par la gare, donc pas forcément utiles aux gens venant des villages périphériques.

9 mois 2 semaines    
1513895982
Encore aucune évaluation.
Notre réponse à votre commentaire :Bonjour Monsieur, concernant votre première remarque, c’est à fin de pouvoir résoudre le problème de ponctualité sur le réseau que Nîmes Métropole a investi dans le Système d’Aide à l’Exploitation (SAE) que nous évoquons dans une autre réponse sur ce forum. Ce système informe les conducteurs, en temps réel, de leur degré de ponctualité (avance ou retard) et leur permet de se réguler en fonction des aléas de circulation. Sur la base d’un niveau de ponctualité contractuel, Nîmes Métropole pourra, du fait du nouveau contrat de Délégation de Service Public, sanctionner financièrement les manquements du transporteur à ce sujet. Charge à lui de faire en sorte que les horaires soient adaptés aux aléas de circulation et que les conducteurs s’approprient pleinement le SAE en tant qu’outil de travail pour garantir un service de qualité aux usagers.

Le réseau de transport actuel est en effet tourné vers la desserte de la gare et du centre-ville, qui correspond aussi à une part importante des besoins. Mais comme tout réseau il est en constante évolution du fait de projets urbains nécessitant la mise en place d’une nouvelle desserte, ou à la suite d’études que Nîmes Métropole et son délégataire portent pour identifier les besoins. Avec la mise en service des projets de TCSP actuels (T1 étendu au sud de l’Agglomération et T2 sur le tronçon Est-Ouest) il sera opportun de réfléchir aux projets futurs en matière de transports urbains au regard des secteurs que vous évoquez.
Chargement de l'aperçu ...
Chargement de l'aperçu ...
*: champ obligatoire
***

Roger Carbajo - L'expérience de la DSP Keolis est enrichissant. Il permet de rappeler à l'Agglo que l'entreprise délégataire est là pour créer de la valeur (de la richesse) pour ses actionnaires, et non pas pour répondre à l'attente des usagers. Nous ne pourrions pas
Montre plus ...
faire reproche à une entreprise de chercher à gagner de l'argent : c'est son objectif et la raison pour laquelle ses salariés sont embauchés. Dans ce dossier, la question est plutôt celle de la mesure: d'accord pour qu'une entreprise gagne de l'argent, pas d'accord pour qu'elle en gagne plus que ce qui est "acceptable". Il reste donc à définir ce qui est acceptable, et les moyens que l'Agglo peut se donner pour contrôler tout cela. Et là, la réponse est bien difficile à trouver puisqu'un délégataire conserve la responsabilité de sa gestion et peut dissimuler ses résultats. Dans le cas d'une DSP, la loi n'autorise pas l'Agglo a tout vérifier dans l'exploitation de son délégataire. Et c'est bien là que le bât blesse, puisque le délégataire peut cacher ce qu'il ne veut pas laisser savoir. L'attente légitime des usagers est donc que l'Agglo se donne les moyens de contrôler et de faire appliquer les règles qu'elle impose à son délégataire, afin que le DSP ne dénature pas le service public. Cela suppose que l'Agglo ait un vraie volonté, et puisse résister aux pressions.

9 mois 4 semaines    
1513069688
Encore aucune évaluation.
Notre réponse à votre commentaire :Bien conscient de cela, Nîmes Métropole a renforcé ses moyens et se dote d’un nouveau contrat très contraignant pour le délégataire en l’obligeant à une parfaite transparence. Par ailleurs, est introduit un plafonnement des résultats qui doivent effectivement exister mais à la hauteur du risque pris et des principes de bonne gestion des deniers publics.
Chargement de l'aperçu ...
Chargement de l'aperçu ...
*: champ obligatoire
Montrer commentaires anciens
17

agenda

Evénements
Mois précédent Mai Mois suivant
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31  

Tous les événements

contact

Une question, une suggestion, un commentaire ?