Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Prolongement sud de la ligne de tram’bus A54-Caissargues

La concertation préalable du projet d'extension vers le sud de la ligne T1 est à présent clôturée. Retrouvez ci-dessous les principaux éléments de cette concertation.

Alors que les travaux  de l’extension de la ligne de tram’bus autour de l’Ecusson sont bien engagés, Nîmes Métropole a poursuivi son engagement en faveur des transports en commun avec la structuration de son réseau en lignes armatures.

Pour l’extension au sud sur la commune de Caissargues, la concertation menée a permis de définir de manière plus précise les contours du projet pour lequel les solutions techniques n'étaient pas encore arrêtées.

 

 

Mobilité : offrir une réelle alternative à l'automobile

La mobilité fait partie intégrante de notre qualité et de notre cadre de vie. Avoir des solutions de déplacements performantes vers son travail, ses lieux d’études, de loisirs ou de commerce est une nécessité pour chacun d’entre nous.

Le choix de se déplacer en tram’bus

Aujourd’hui, la voiture ne permet pas de répondre à tous les besoins de déplacements. Son usage intensif s’accompagne de nombreuses nuisances : bouchons, insécurité routière, pollution, bruit…

Des solutions alternatives, plus économiques et plus respectueuses de notre environnement sont nécessaires.

Depuis 2012, le tram’bus marque une évolution majeure de notre réseau de transport collectif et de notre approche des mobilités. Il constitue un véritable moteur du développement durable de notre territoire et de notre qualité de vie dont il s’agit maintenant d’élargir le champ d’action.

Circulation difficile sur l'entrée sud

12 000 véhicules par jour, et par sens, empruntent la route de Saint-Gilles (à la hauteur du franchissement de l’autoroute A54). C’est un axe important pour les habitants de Caissargues, Bouillargues, Générac, Garons et Saint-Gilles qui souhaitent se rendre à Nîmes. Il est souvent engorgé. Le parking relais actuel est déjà presque plein et n'est accessible qu'après une longue partie du trajet en circulation saturée.

Il devenait nécessaire d’organiser la possibilité pour les automobilistes utilisant la route de Saint-Gilles ou le chemin des Canaux (RD135) de trouver plus tôt un stationnement pour prendre ensuite les transports en commun. La mise en place de dispositifs assurant le transfert modal dans les meilleures conditions devient un enjeu majeur.

Avec le tram’bus, il suffira de 16 minutes pour relier le chemin des Canaux aux Arènes, contre 35 minutes actuellement en voiture à l’heure de pointe (hors temps de recherche de stationnement).

Une demande de prolongement déjà plusieurs fois exprimée

La question d’élargir encore le champ des usagers pouvant profiter de ce service et rejoindre l’Écusson, en assurant la desserte par le tram’bus des 35 000 habitants du bassin de vie situé au sud de l’autoroute A54 : Caissargues, Bouillargues, Générac, Garons et Saint-Gilles a été régulièrement évoquée.

Lors de la concertation préalable puis lors de l’enquête publique concernant le tour de l’Écusson, le public a fait part de son attachement à ce que la ligne de tram’bus ne s’arrête pas aux portes de Nîmes et soit prolongée vers le sud de l'agglomération.

C'est pourquoi, Nîmes Métropole a engagé les procédures et les études avec l’objectif d’une mise en service en 2018.

Tram’bus, un réel succès qui appelle une suite…

Inaugurée le 29 septembre 2012, la ligne T1 du tram’bus répond à une triple nécessité :

  • réduire le trafic automobile,
  • préserver l’environnement,
  • apporter un service de transport rapide et économique aux usagers.

Longue de 4,5 km et comprenant 9 stations équipées de quais, d’abris pour les voyageurs, de distributeurs de titre de transport, elle permet de relier les Arènes en 12 minutes depuis le terminus A54 situé immédiatement à la sortie de l’échangeur de Nîmes Centre.

Cette 1ère ligne assure la desserte de nombreux équipements tout en offrant un accès aux commerces du centre-ville de Nîmes.

7 700 voyages par jour sur la ligne en service

Véhicules confortables et accessibles, haut niveau de service, aménagements de l’espace public, les ingrédients du succès étaient réunis. Les chiffres de la fréquentation sont donc éloquents, avec une progression régulière : 7 031 voyages en mars 2013, 7 719 en mai 2014 (chiffres moyens quotidiens en semaine hors vacances scolaires).

Ce niveau de fréquentation atteint seulement après 18 mois de fonctionnement montre le réel besoin et la forte attente d’un tel mode de déplacement à la fois économique, écologique et rapide.

Une ligne prolongée autour de l’Ecusson pour mieux desservir le cœur de Nîmes Métropole

La ligne actuelle de tram’bus va être prolongée vers le nord pour faire le tour de l’Écusson. Les travaux préparatoires ont commencé depuis février 2015 et la mise en service de ce nouveau tronçon de 2,2 km est prévue pour la fin 2016. Ce nouveau tronçon comprendra 6 stations : tous les grands équipements et services du cœur de l’agglomération seront ainsi à moins de 500 mètres d’une station de tram’bus.

Le tronçon en cours d’aménagement va renforcer encore l’attractivité de la ligne et la fréquentation attendue sera alors de 12 000 voyages/jour à l’horizon 2017.

En savoir +

Site des travaux du tram ‘bus autour de l’Ecusson : trambus.nimes-metropole.fr

Le projet de prolongement sud de la ligne de tram’bus

4 objectifs principaux

  • Transports en commun : renforcer le réseau avec jusqu’à 1 500 voyages/jour supplémentaires attendus.
  • Cadre de vie : assurer le développement harmonieux de l’agglomération permettant une circulation apaisée en traversée de Caissargues.
  • Aménagements : un meilleur partage de la voirie au profit des piétons et des cyclistes avec une liaison cyclable à prévoir sur tout le tracé.
  • Économie : améliorer l’accessibilité des zones d’activités et l’attractivité de l’Écusson

Deux sections en prolongement de la ligne actuelle

Le projet soumis à la concertation concerne le prolongement de la ligne actuelle de tram’bus depuis son terminus actuel A54 jusqu'au sud de la commune de Caissargues.

Le projet comprend deux sections qui pourront être éventuellement réalisées par étapes.

Le tracé s’insère sur le principal axe de déplacement du sud de l’agglomération nîmoise. Il emprunte la route de Saint-Gilles et la RD42, à partir du parking relais de l’A54.

Section 1 : de la sortie A54 jusqu'au carrefour avec le chemin des Canaux (RD135)

Section 2 : depuis le carrefour avec le chemin des Canaux jusqu'à l'entrée sud de Caissargues

Plan général du prolongement

Un investissement global de 16 millions d'euros

Section 1 : 10,2 millions d’euros

Section 2 : 5,8 millions d’euros

Les points qui ont été soumis à la concertation

L’opportunité du projet

C’est le propre de toute concertation, avant d’engager plus avant les études, que de vérifier l’opportunité du projet. Est-il utile ? Faut-il le réaliser en une seule fois ou un phasage est-il préférable ?

Les sections à réaliser

Le projet est prévu en deux sections. Faut-il réaliser une ou deux sections ?

Le nombre et les emplacements des stations

À ce stade, il est envisagé trois stations sur la section I et deux pour la section 2, à proximité des carrefours et des principales voies d’accès au cœur de Caissargues. Faut-il prévoir une station supplémentaire ?

La place des déplacements doux

Dans les zones où l’élargissement est délicat, doit-on envisager une voie verte (piétons + vélos) parallèle au site propre ou les vélos doivent-ils emprunter la plateforme du tram’bus ?

La position des parkings relais

Aujourd’hui, le taux de remplissage du parking relais A54 est déjà élevé. Permettre le changement de mode de transport plus « en amont » en créant plusieurs équipements similaires apparaît comme une solution. Où situer ces P+R pour qu’ils aient la meilleure efficacité ? Sur la RD135, sur la route de Saint-Gilles ? Faut-il plutôt privilégier l’organisation de « poches de stationnement » ?

Les résultats de la concertation

La concertation préalable sur le prolongement sud de la ligne de tram’bus s’est déroulée du 7 septembre au 9 octobre 2015.

Durant cette période de nombreux avis ont été exprimés par courrier, par mail, sur le site aggloforum.nimes-metropole.fr, sur les registres de concertation ou lors de la réunion publique du 17 septembre à Caissargues.

Retrouvez le bilan de la concertation, téléchargeable sur cette page.

15

agenda

Evénements
Mois précédent Janvier Mois suivant
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  

Tous les événements

Où en est le projet ?

Les études techniques sont à présents en cours. Une phase d'enquête publique devrait se dérouler courant de l'été 2017. Ce sera pour vous une nouvelle occasion de vous exprimer sur ce projet !

Les travaux devraient démarrer fin 2017 pour une mise en service fin 2018.