Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Le mot du Président

« Il y a plus de lumière et de sagesse dans la réunion d’un grand nombre d’hommes, que dans un seul ». Cette citation d’Alexis de Tocqueville devrait tomber sous le sens dans une grande démocratie comme la nôtre.

La vie politique telle qu’on la connait fait pourtant la part belle aux destins individuels et au volontarisme unilatéral et péremptoire. C’est, selon moi, ce qui détourne un grand nombre de nos concitoyens de l’action publique. La démocratie participative est une des réponses que l’on peut apporter à cette désaffection croissante et mortifère pour les valeurs républicaines.

Parce que je crois à l’éthique de la discussion, et à la volonté des citoyens de produire des décisions consensuelles, justes, équilibrées, et donc acceptables par tous, je suis heureux que la communauté d’agglomération Nîmes Métropole puisse porter un organe de démocratie participative original, ambitieux, qui saura éviter deux écueils auxquels beaucoup d’initiatives ont du faire face dans ce domaine.

L’un est lié au moment où intervient cette concertation. Présentés à la concertation trop tardivement, les citoyens ont l’impression que le projet est déjà « ficelé » ; présentés trop tôt, la production d’une décision claire devient difficile à mener.

C’est pourquoi Agglo Forum ne s’intéressera pas seulement aux projets que nous portons, mais donnera la possibilité à chacun de s’exprimer sur le fonctionnement des services publics de l’agglo, transports, collecte des ordures ménagères, eau et assainissement notamment.

L’autre est lié au public rencontré, souvent trop ciblé ou trop impliqué, qui restreint la capacité de la concertation vers une audience plus large.

C’est pourquoi, l’Agglo Forum, en plus du collège des élus, et de celui des associations, proposera, par tirage au sort, un peu à la manière des jurys populaires, à des citoyens qui n’auraient peut-être pas fait la démarche de l’expression volontaire, de participer à nos travaux.

Ces nouvelles approches, associées à l’ère du numérique et du web2.0, à une totale liberté d’action pour l’équipe d’animation apolitique, et à une volonté sans faille de transparence et de consensus apporteront aux élus du suffrage universel l’expertise et l’objectivité de la société civile sur le fonctionnement des collectivités qu’ils sont amenés à gérer.

L’Agglo Forum permettra à chacun de s’approprier à nouveau l’espace public.